-->

Sarah Biasini comédienne

Sarah Biasini, un sourire à la Vie...

09 janvier 2015

Sarah : Je suis Charly !

 

Sarah Biasini s'associe au mouvement de solidarité relatif aux affreux attentats de ces derniers jours. Elle manifeste son soutien à toutes les victimes de ces extrémistes et souhaite que l'on ne fasse pas l'amalgame entre une religion et des actes de violence. 

 

10500450_1020944687922837_8441824476254173460_n

 

Posté par sandrine66 à 20:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 janvier 2015

morts

Posté par sandrine66 à 16:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 janvier 2015

cabu

Posté par sandrine66 à 23:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Horreur

 

Je souhaitais rendre hommage sur ce blog aux personnes décédées dans l'attentat contre Charlie Hebdo. Malgré cet acte barbare et l'horreur qu'elle engendre une chose est sûre : la liberté d'expression vaincra toutes les ideologies extrémistes. Ce soir, nous avons tous le coeur en berne. Restons dignes en mémoire des victimes.

charlie

 

"Celui-là seul est digne de liberté qui chaque jour doit la conquérir »

Charles Baudelaire

 

Posté par sandrine66 à 17:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 janvier 2015

Posté par sandrine66 à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2015

Voeux

brel

Posté par sandrine66 à 13:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

montage bonne année

Posté par sandrine66 à 08:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 décembre 2014

dommage....

Lettre d’une inconnue pas assez partagée

 

 - violaine allirand

- violaine allirand

Théâtre. Le jour J moins quatre avant les fêtes de Noël n'a pas joué en la faveur de la pièce de théâtre donnée, dimanche, à l'Opéra. Une partie des habitués d'Une saison en hiver ne s'est pas mobilisée sans doute en raison de la course aux cadeaux. Pourtant, c'est un joli présent qu'a offert le duo Sarah Biasini et Frédéric Andrau dans Lettre d'une inconnue, de Stephan Zweig. Cette lettre d'une femme qui porte un amour obsessionnel à un homme depuis des années est sans retour. Alors, elle se confie une dernière fois. Un spectacle intimiste qui allie la force des mots à celle de l'interprétation

source : http://www.lamontagne.fr/accueil.html

Posté par sandrine66 à 14:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 décembre 2014

La montagne.fr

 

 

Plutôt descente aux enfers cet amour décrit dans L ettre d’une inconnue par

Stephan Zweig. Sarah Biasini donne corps à cette femme. Une femme laisse ronger sa vie par un amour obsessionnel : c'est "Lettre d'une inconnue". Christophe Lidon a mis en scène cette nouvelle de Stefan Zweig, avec Sarah Biasini et Frédéric Andrau. La comédienne tourne actuellement "La Tempête" de Shakespeare et ce texte de Zweig, qui sera, dimanche, sur la scène de l'Opéra de Vichy.

1878972Cette nouvelle. «Je la connaissais mais, lorsque Christophe Lidon m'a proposé de la jouer, j'avais un peu peur du sujet, car c'est un thème assez dur. J'aime ce texte de plus en plus. L'écriture est très moderne.»

Le jeu. «Au fur et à mesure, on l'épure. Et, c'est assez agréable. C'est tout le temps en évolution, c'est une chance de jouer ce texte. Après les périodes d'interruption, on découvre d'autres choses sur la manière d'un jeu plus juste encore.»

Amour passion. «Ça m'arrive d'aimer un homme comme cela, mais pas au point de l'espionner. Comme cela m'arrive d'aimer un homme qui ne m'aime pas en retour. Lettre d'une inconnue, c'est le propre d'un amour qui se cristallise. Mais, cette histoire, je la fais mienne, pendant une heure.»

Une lettre. «C'est une lettre d'adieu. Mais, ce n'est pas une lettre pour régler des comptes, pour faire culpabiliser cet homme. Elle parle une dernière fois de cet amour. C'est une lettre d'explication. Elle se rend compte qu'elle est allée trop loin. Mais, elle n'a pas su faire autrement. Cet homme l'a complètement fascinée. Elle revit les choses quand elle écrit cette lettre. Et, à la fois il y a de l'autodérision.»

Duo. «C'est plutôt un monologue. L'homme est présent, mais c'est un dialogue fictif. Elle a une nécessité de dire les choses qui augmente l'intensité. Il y a de la palpitation, de l'attente et sa déception.»

 

Fabienne Faurie

source : http://www.lamontagne.fr/accueil.html

Posté par sandrine66 à 07:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2014

joyeux noel sarah

 

MERRY CHRISTMAS - FELIZ NAVIDAD - FROHGE WEIHNACTEN - BOLDOG KARACSONYT !!!

Posté par sandrine66 à 17:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]