-->

Sarah Biasini comédienne

Sarah Biasini, une comédienne de talent.

25 octobre 2017

Sarah Biasini : 5 choses à savoir sur la fille de Romy Schneider

Source : Femme Actuelle.fr - 24 octobre 2017

S1-arah-biasini-fille-romy-schneider-1À 40 ans, Sarah Biasini, fille de l'icône Romy Schneider et du journaliste franco-italien Daniel Biasini, attend son premier enfant. L'occasion d'en découvrir un peu plus sur l'artiste.

Sarah Biasini n'est pas une simple "fille de". Certes, elle est la fille de l'une des plus grandes actrices du XXe siècle et du journaliste Daniel Biasini. Mais Sarah Biasini a également réussi à se faire un nom dans l'univers artistique, et ce malgré un héritage sans doute parfois lourd à porter. Zoom sur une artiste à part entière.

Telle mère, telle fille
Son deuxième prénom, Magdalena, est aussi le deuxième prénom de sa mère, née Rosemarie Magdalena Albach. Sarah Magdalena Biasini, donc, est née à Gassin, dans le Var. Après le décès de Romy Schneider en 1982, c'est son père, Daniel Biasini, qui s'occupera d'elle. David, son demi-frère, meurt la même année que sa mère. Sarah Biasini était à l'époque âgée de 4 ans et demi. Sur les traces de sa mère

Comme Romy Schneider, Sarah Biasini est comédienne. Après des études d'histoire de l'art, elle passe deux ans à Los Angeles où elle suit les célèbres cours de l'Actors Studio. Une dizaine de film, une demi-douzaine de téléfilms et une vingtaine de pièces de théâtre. Rien que ça ! "Petite, j’ai vu tous les Sissi, toutes ses bleuettes", confiait-elle il y a quelques années à Paris Match. "Ensuite, je les ai revues un peu moins souvent, car cela devenait aussi ambigu qu’émouvant. Ce n’est pas simple de se détacher au point d’oublier qui l’on regarde. Je ne peux pas passer un film entier à n’observer que son savoir-faire. C’est un plaisir qui peut vite se transformer en mélancolie et me rendre triste."

Sarah-biasini_005Des lectures en plus
La comédienne ne fait pas que jouer : elle lit, aussi. Et en public s'il vous plaît. Deux lectures au Festival de la correspondance, une au théâtre de la Gaîté Montparnasse et une au théâtre Mouffetard, entre autres.

Une exposition au nom de Romy
En 2011, Sarah Biasini accepte de prêter plusieurs pièces pour une exposition consacrée à Romy Schneider à l'Espace Landowski de Boulogne-Billancourt. C'est aussi elle qui a parrainé l'exposition, dont la Cinémathèque de Berlin était partenaire. "Nous avons sollicité Sarah, qui a donné son accord", avait expliqué Tristan Duval, alors PDG de la société Akouna chargée de monter la manifestation, au Parisien. "Grâce à elle, nous pourrons montrer des photos jamais publiées, des objets personnels qui touchent à l'intime et au sacré de sa mère."

Sarah-biasini_006Épanouie professionnellement… et personnellement
Depuis des années déjà, Sarah Biasini partage sa vie avec le metteur en scène Gil Lefeuvre. En 2014, elle révélait à Paris Match ses désirs de maternité. "Je me sens prête à avoir des enfants (…) Réus­sir ma vie privée est pour moi la chose la plus impor­tante, et je suis capable de tout oublier pour une histoire d’amour." Elle ajoutait : "Il est très possible que lorsque j’au­rai des enfants, je mette ma carrière entre paren­thèses pour me consa­crer à eux. Je m'imagine très bien dans une maison, à la campagne, en train d'écrire et de faire des confi­tures." D'après Bild, elle serait aujourd'hui enceinte de cinq mois. Son premier enfant.

Hélène Lisle

Posté par sandrine66 à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2017

Les bonnes adresses de Sarah

MON QUARTIER - La fille de Romy Schneider vit à Paris depuis toute jeune. Après avoir habité dans le IXe, elle s'est récemment installée non loin du Théâtre de l'Atelier où elle joue dans Modi aux côtés de Stéphane Guillon.

Depuis le 10 octobre, Sarah Biasini joue au Théâtre de l'Atelier, un lieu que l'actrice affectionne particulièrement et où elle se sent comme chez elle. Sur scène, elle incarne la jeune et dernière femme du peintre Modigliani (Stéphane Guillon), mort à 35 ans de la tuberculose. Contactée par le metteur en scène Didier Long, qu'elle connaît de longue date, elle s'est tout de suite intéressée à la vie de l'artiste et plus particulièrement à celle de Jeanne Hébuterne, son modèle et sa muse. Peintre, elle aussi, douée mais totalement sacrifiée et inconnue, invisible. «J'ai aimé la façon dont en parlait l'auteur. Dans la pièce, c'est une femme qui est là tout le temps, qui est indispensable à la vie de Modi. Et qui parle peu…», confie la jeune comédienne qui apprécie Laurent Seksik, pour avoir lu ses pièces et ses romans. Attachée à Paris où elle habite depuis longtemps, Sarah Biasini n'a qu'une envie en ce moment: partir! Pour mieux revenir sans doute… On imagine que la naissance à venir de son bébé y est pour quelque chose. Fin décembre, lorsque le rideau tombera sur la dernière représentation de Modi , l'actrice s'éloignera des planches afin de se consacrer à un autre rôle: celui de mère.

Mamagoto.
Mamagoto. Sébastien SORIANO/Le Figaro

Sur le pouce

Un restaurant tenu par une bande de jeunes zouaves très sympathiques. J'y vais souvent, avec des copains. Pour leur faire découvrir l'endroit. Le chef est japonais et c'est délicieux. J'apprécie les portions qui sont assez petites, à la japonaise, avec une cuisine minimaliste, des mélanges de saveurs très particuliers et des assaisonnements inattendus. La dernière fois que j'y suis allée, j'ai mangé du poisson avec une sauce au cresson…

Mamagoto. 3, rue des Petits-Hôtels (Xe). Tél.: 01 44 79 03 98.

 

 

Marché Saint-Quentin.
Marché Saint-Quentin. SEBASTIEN SORIANO/Le Figaro

Produits sains

Je vais là-bas pour les fruits et légumes bio. Et aussi pour les fleurs. Je me suis mise au jardinage et j'essaie d'arranger mes balconnières. J'apprends avec les saisons. Il y a également une Suédoise qui fait de très bons brunchs, le samedi et le dimanche. Avec des produits bio, sans gluten et pas trop de viande… J'essaie de me mettre aux cuisines saines! Mais ce qu'il y a de très sympathique, c'est qu'il y a un endroit avec des tables où tout le monde peut s'installer et manger.

Marché Saint-Quentin. 85 bis, boulevard de Magenta (Xe). Tél.: 01 48 85 93 30.

 

 

Dada Paradis
Dada Paradis Francois Bouchon/François Bouchon / Le Figaro

Bio et bien ordonné

Il faut voir l'intérieur! Tout est bien mis, un peu à l'américaine, hyper bien rangé. Ça donne envie de tout acheter. J'y vais quand je reçois. Récemment, j'y suis allée pour acheter des petites choses pour l'apéritif: de la tapenade, des cœurs d'artichaut, du houmous, des crackers… C'est tellement propre et il y a un choix incroyable.

Dada Paradis. 29, rue de Paradis (Xe). Tél.: 01 40 79 73 51.

 

 

Le pressing.
Le pressing. Francois Bouchon/François Bouchon / Le Figaro

Bistrot sympa

J'y vais avec des amis, souvent. Une cuisine version tapas, très délicate. C'est très fin. Il y a notamment une salade de bœuf façon thaï délicieuse. Avec une carte qui se renouvelle très souvent et de très bons vins. Lorsque je viens ici, plutôt en fin d'après-midi et le soir, je reste au bar. L'accueil est très sympathique. Et contrairement à l'enseigne, on n'y laisse pas ses vêtements sales…

Pressing. 1 bis, rue de Paradis (Xe). Tél.: 01 45 80 04 24.

 

 

Artazart.
Artazart. Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Plaisirs d'offrir

C'est une très chouette librairie que j'ai découverte en me baladant sur le canal. J'aime bien l'environnement. En déménageant, je m'en suis rapprochée. J'ai maintenant l'occasion d'y aller plus souvent. J'y vais pour faire des cadeaux. On y trouve des livres sur le design, la photo, la déco. C'est un endroit inspirant.

Artazart. 83, quai de Valmy (Xe). Tél.: 01 40 40 24 00.

 

 

Du pain et des idées
Du pain et des idées Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Pour le goûter

Une boulangerie à l'ancienne avec une devanture qui donne envie. Tout est beau et délicieux! J'apprécie l'ambiance familiale et les sachets bleus très jolis dans lesquels ils servent le pain et les gâteaux. J'y vais assez régulièrement tout en essayant de faire un peu attention et de ne pas oublier d'acheter du pain complet. Les viennoiseries sont assez irrésistibles, en particulier les brioches à la praline…

Du Pain et des Idées. 34, rue Yves-Toudic (Xe). Tél.: 01 42 40 44 52.

 

source : Le Figaro

Posté par sandrine66 à 22:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2017

Interview Paris Première

Posté par sandrine66 à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Félicitations Mademoiselle la Comédienne !

rire ruquier sarah

Paris-Match : Sarah Biasini se prépare à accueillir son premier enfant à l’âge de 40 ans.
Heureuse nouvelle pour l’unique fille de l’icône Romy Schneider. Sarah Biasini, tout juste âgée de 40 ans, attendrait son premier enfant d’après les informations du magazine allemand «Bild». La jeune femme en serait à son cinquième mois de grossesse, déjà prête à accueillir avec son compagnon, le metteur en scène et chorégraphe Gil Lefeuvre, leur petite merveille.

Posté par sandrine66 à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

romy sarah

Posté par sandrine66 à 13:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 octobre 2017

Montmartre 2017

 

3598597-sarah-biasini-ceremonie-du-ban-des-ven-950x0-2

3598600-sarah-biasini-et-hugues-aufray-ceremon-950x0-2

3598684-sarah-biasini-et-hugues-aufray-ceremon-950x0-1

vendanges 8

vendanges 1

vendanges 9

vendanges b

vendanges 6 - Copie

A la recherche de l’histoire d’une ville.
De ses traditions, d’une époque fondatrice de sa culture.
Nos pas sont tout naturellement orientés vers Montmartre.
Un quartier de Paris qui vous replonge dans le temps et vous donne envie d’imaginer le rythme d’une époque passée.

Un village presque sauvagement gardé.
Ses habitants, les authentiques et les adoptés.
Une butte qui élève le corps et l’esprit.
Il faut mériter ce point de vue unique sur la capitale.
Enrouler son pied avec un petit effort sur cette butte tenace.
Et en ce mois d’octobre une douce liqueur violacée, cramoisie vient nous récompenser.
Mon palais se délecte du vin montmartrois sous les lumières de la butte.
Je pense à tous les artistes qui s’y sont enivrés.
Et en particulier ce bel italien, Modigliani, orgueilleux de ses lignes précises et de ses courbes poétiques.
Tant d’artistes ont trouvé refuge haut perché dans Paris, comme inaccessibles et protégés sous le ciel étoilé.
En 1917, La lumière traverse les ateliers du Bateau-Lavoir. Elle inspire Modigliani, Picasso, Derain, Matisse, Van Dongen et tant d’autres.
Trinquons avec eux.
Un siècle plus tard, revivra un peu de cette histoire au théâtre de l’Atelier, lui aussi incontournable dans l’histoire de Montmartre.

Vive les arts !

Sarah BIASINI

 

Posté par sandrine66 à 09:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2017

promo France Info

Posté par sandrine66 à 14:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2017

Critique d'un spectateur

Evidemment la vie de Modigliani à elle seule est déjà ....Un théâtre ! Donc en ajoutant la plume de Laurent Seksik et l'interprétation de quatre grands de la scène tous les ingrédients sont là pour faire de ce spectacle un succès unanime ....Et en effet la création de cette pièce est du grand et beau théâtre . Tout y est : sensibilité, émotion , génie, rivalité d'artistes , amour mais des rapports compliqués avec sa propre existence et les autres!Décors inventifs aussi .....Donc un hommage mérité à un génie qui comme souvent n'était pas assez reconnu de son vivant . Une belle rencontre bouleversante à faire.

alainclero75

Posté par sandrine66 à 23:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Critique LE PARISIEN

 

GUILLON : ARTISTE «MODI»

Paris 1917, le sculpteur et peintre Amedeo Modigliani souffre du manque de reconnaissance. A la douleur se mêle une fureur constante et contenue qui le ronge. Son entourage tente de le protéger. Il y a Jeanne, sa compagne, jeune fille de bonne famille enceinte de lui que sa mère tente d'extirper de cette mauvaise vie (merveilleuses Sarah Biasini et Geneviève Casile). Il y a aussi Léopold Zborowski — Didier Brice — marchand d'art et poète polonais que l'Italien rudoie sans cesse verbalement... Se focalisant sur les trois dernières années d'un Modigliani alcoolique et malade — il meurt en 1920 — Laurent Seksik convoque les démons de l'artiste. Dans sa mise en scène, Didier Long nous plonge dans son atelier où règne une ambiance pesante. Barbe fournie, Stéphane Guillon prête son sourcil levé et son phrasé particulier au peintre. L'ensemble est captivant.

LA NOTE DE LA REDACTION : 4/5

 

Mosi sarah

Posté par sandrine66 à 22:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les "bonnes" adresses de Sarah dans le Xème à Paris

MON QUARTIER - La fille de Romy Schneider vit à Paris depuis toute jeune. Après avoir habité dans le IXe, elle s'est récemment installée non loin du Théâtre de l'Atelier où elle joue dans Modi aux côtés de Stéphane Guillon.

Depuis le 10 octobre, Sarah Biasini joue au Théâtre de l'Atelier, un lieu que l'actrice affectionne particulièrement et où elle se sent comme chez elle. Sur scène, elle incarne la jeune et dernière femme du peintre Modigliani (Stéphane Guillon), mort à 35 ans de la tuberculose. Contactée par le metteur en scène Didier Long, qu'elle connaît de longue date, elle s'est tout de suite intéressée à la vie de l'artiste et plus particulièrement à celle de Jeanne Hébuterne, son modèle et sa muse. Peintre, elle aussi, douée mais totalement sacrifiée et inconnue, invisible. «J'ai aimé la façon dont en parlait l'auteur. Dans la pièce, c'est une femme qui est là tout le temps, qui est indispensable à la vie de Modi. Et qui parle peu…», confie la jeune comédienne qui apprécie Laurent Seksik, pour avoir lu ses pièces et ses romans. Attachée à Paris où elle habite depuis longtemps, Sarah Biasini n'a qu'une envie en ce moment: partir! Pour mieux revenir sans doute… On imagine que la naissance à venir de son bébé y est pour quelque chose. Fin décembre, lorsque le rideau tombera sur la dernière représentation de Modi , l'actrice s'éloignera des planches afin de se consacrer à un autre rôle: celui de mère.

Mamagoto.
Mamagoto. Sébastien SORIANO/Le Figaro

Sur le pouce

Un restaurant tenu par une bande de jeunes zouaves très sympathiques. J'y vais souvent, avec des copains. Pour leur faire découvrir l'endroit. Le chef est japonais et c'est délicieux. J'apprécie les portions qui sont assez petites, à la japonaise, avec une cuisine minimaliste, des mélanges de saveurs très particuliers et des assaisonnements inattendus. La dernière fois que j'y suis allée, j'ai mangé du poisson avec une sauce au cresson…

Mamagoto. 3, rue des Petits-Hôtels (Xe). Tél.: 01 44 79 03 98.

 

 

Marché Saint-Quentin.
Marché Saint-Quentin. SEBASTIEN SORIANO/Le Figaro

Produits sains

Je vais là-bas pour les fruits et légumes bio. Et aussi pour les fleurs. Je me suis mise au jardinage et j'essaie d'arranger mes balconnières. J'apprends avec les saisons. Il y a également une Suédoise qui fait de très bons brunchs, le samedi et le dimanche. Avec des produits bio, sans gluten et pas trop de viande… J'essaie de me mettre aux cuisines saines! Mais ce qu'il y a de très sympathique, c'est qu'il y a un endroit avec des tables où tout le monde peut s'installer et manger.

Marché Saint-Quentin. 85 bis, boulevard de Magenta (Xe). Tél.: 01 48 85 93 30.

 

 

Dada Paradis
Dada Paradis Francois Bouchon/François Bouchon / Le Figaro

Bio et bien ordonné

Il faut voir l'intérieur! Tout est bien mis, un peu à l'américaine, hyper bien rangé. Ça donne envie de tout acheter. J'y vais quand je reçois. Récemment, j'y suis allée pour acheter des petites choses pour l'apéritif: de la tapenade, des cœurs d'artichaut, du houmous, des crackers… C'est tellement propre et il y a un choix incroyable.

Dada Paradis. 29, rue de Paradis (Xe). Tél.: 01 40 79 73 51.

 

 

Le pressing.
Le pressing. Francois Bouchon/François Bouchon / Le Figaro

Bistrot sympa

J'y vais avec des amis, souvent. Une cuisine version tapas, très délicate. C'est très fin. Il y a notamment une salade de bœuf façon thaï délicieuse. Avec une carte qui se renouvelle très souvent et de très bons vins. Lorsque je viens ici, plutôt en fin d'après-midi et le soir, je reste au bar. L'accueil est très sympathique. Et contrairement à l'enseigne, on n'y laisse pas ses vêtements sales…

Pressing. 1 bis, rue de Paradis (Xe). Tél.: 01 45 80 04 24.

 

 

Artazart.
Artazart. Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Plaisirs d'offrir

C'est une très chouette librairie que j'ai découverte en me baladant sur le canal. J'aime bien l'environnement. En déménageant, je m'en suis rapprochée. J'ai maintenant l'occasion d'y aller plus souvent. J'y vais pour faire des cadeaux. On y trouve des livres sur le design, la photo, la déco. C'est un endroit inspirant.

Artazart. 83, quai de Valmy (Xe). Tél.: 01 40 40 24 00.

 

 

Du pain et des idées
Du pain et des idées Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Pour le goûter

Une boulangerie à l'ancienne avec une devanture qui donne envie. Tout est beau et délicieux! J'apprécie l'ambiance familiale et les sachets bleus très jolis dans lesquels ils servent le pain et les gâteaux. J'y vais assez régulièrement tout en essayant de faire un peu attention et de ne pas oublier d'acheter du pain complet. Les viennoiseries sont assez irrésistibles, en particulier les brioches à la praline…

Du Pain et des Idées. 34, rue Yves-Toudic (Xe). Tél.: 01 42 40 44 52.

 

source : Le Figaro

Posté par sandrine66 à 07:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]