-->

Sarah Biasini comédienne

Sarah Biasini, une comédienne de talent.

24 octobre 2009

Un bouquin à paraître

3e1

" Romy dans l'Enfer

2e0

les images inconnues d'un film inachevé

rsenf

d'Henry Georges-Clouzot "

un livre de Serge Bromberg, éditions Albin Michel

Posté par sandrine66 à 11:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 octobre 2009

BLIND TEST

Un nouveau film pour Mademoiselle la Comédienne !

BLIND TEST, premier long métrage de Georges RUQUET. Le film est en cours de montage et sa diffusion encore non datée.

L'histoire :

Bertrand s'est enrichi en bourse grâce à un délit d'initié. Par mesure de précaution, il a transféré le montant de ses gains sur un compte à Jersey, au profit de Joyce, sa concubine. Joyce ayant les droits sur les fonds de Bertrand, c'est elle qui peut lui fournir une procuration pour qu'il récupère son argent. Il s'avère que leur relation tourne mal. Joyce dit être enceinte de Bertrand, mais Bertrand ne veut pas de cet enfant. Joyce exerce alors un chantage sur Bertrand : elle lui fait la procuration à condition qu'ils se marient et que Bertrand reconnaisse être le père de l'enfant.
Bertrand est embêté, d'autant plus qu'il comptait sur cet argent pour s'enfuir en Uruguay avec Vinko, son amant – une petite frappe d'origine bosniaque – et y vivre d'amour et d'argent frais.
Bertrand et Vinko décident de mettre au point une fausse séquestration. Vinko, jouant le cambrioleur, est censé prendre Joyce et Bertrand en otages. Vinko ferait semblant de torturer Bertrand, son complice, pour faire craquer Joyce et lui extirper la procuration à son profit. Ensuite, il ne resterait qu'à récupérer l'argent et en route pour le bonheur caliente.
La mise en scène se met donc en place. Mais Joyce est coriace, et Vinko pas net.

NOTES DE PROD.

"Blind Test", un film en crise ?

Les ‘cinéchiffres’ le montrent, on ne peut remonter le "moral des français au plus bas dans les sondages" à coup de comédie sucrées dans lesquelles les personnages ont des problèmes de cœurs, de maris trompés, où de "qui je quitte pour aller dans les bras de qui ?". Il faut faire face, ne pas nier l'évidence : nous sommes déjà des enfants de la crise.
"Blind test " arrive à point.
Dans un monde où la crise n'en finit plus de "sortir de la crise", de faire trembler dans les chaumières attaquées au RMA, alors que les nuages plombés de taxe carbone s'amoncellent dans le ciel "des jeunes générations",
il faut faire volte-face et lancer de francs coups de griffes, ricaner sous la torture de la bourse, renvoyer à la crise le reflet de son hideux visage mais, affublé d'un nez de clown.
"Blind test" surfe donc sur la dame noire des indices avec Bertrand, un trader enrichi au délit d'initié, Vinko, un bosniaque euro-rancunier et Joyce, une cadre sup bobo, égoïste, voulant se ranger des voitures de course à la prime par un mariage en bonne et due forme !
Mais le réel de "Blind test" est un rien grossi, un rien décalé, juste de quoi exploiter les ressorts de la comédie jusqu'au délire et décrire la tragédie moderne de l'individualisme avec le sourire en coin d'une petite revanche.
"Blind test" est donc une comédie pas sage et… pour rire de son malheur !
L'humour, la dérision, la cruauté du "détail qui tue" et dont les personnages sont les seules victimes, sont autant d'armes que l'on peut brandir pour se souvenir "qu'il vaut mieux en rire".
Je n'ai donc renoncé à aucun excès pour écrire "Blind test" en poussant les situations le plus loin possible, en gardant pourtant une moralité sauve sur le mode de "tel est pris qui croyait prendre". Le réalisme vient en fait des convictions du protagoniste – Bertrand – à échapper au naufrage d'une société auquel il a contribué.
Pour défendre ce réalisme, le casting joue un double contraste. Les personnages de comédie – Bertrand et Vinko – sont interprétés par des comédiens issus de la comédie dramatique – Johan Libéreau et Manuel Blanc
alors que le rôle de Joyce, rôle tragique, est incarné par une interprète habituée au rôle de comédie. 
Le deuxième renfort de contraste est que les situations comiques sont plausiblement amenées. Il ne s'agit pas de faire des gags pour forcer le rire au risque de voir la tentative tomber à plat, mais de montrer que les situations douloureuses de la vie peuvent avoir leur côté cocasse et qu'il est bon de s'en
rappeler. Malgré son contexte, son déroulement calamiteux et ses personnages détestables, "Blind test" est un éclat d'euphorie dans un ‘ monde Pompes funèbres’. Vous pouvez également relire cette dernière phrase en remplaçant "Malgré", par "Grâce à" …
Bon test.

Article publié sur le lien suivanthttp://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/blind-test,166215-note-70254)

Johan_Libereau_

JOHAN LIBEREAU

manuel_blanc_

Manuel BLANC

Le site du film (actuellement en construction) :

http://blindtest-lefilm.com/

Posté par sandrine66 à 02:10 - Blind Test - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 octobre 2009

SORTIE CINE

Au Honduras, la jeune Sayra retrouve son père après une longue séparation. Elle va enfin réaliser son rêve, émigrer avec lui et son oncle aux Etats-Unis.
Au Mexique, Casper est membre de la " Mara ", l'un des terribles gangs d'Amérique Centrale. Pour venger la mort de sa fiancée, il tue un chef de bande et prend la fuite. Sur le toit du train qui file vers le Nord, entourés de centaines de candidats à l'émigration, Sayra et Casper se rencontrent. Il fuit son passé criminel, elle espère un avenir meilleur: parviendront-ils à échapper ensemble à leur destin et à franchir la frontière ?
(source : dailymotion)

sinnombre

FAITES-VOUS PLAISIR : ALLEZ AU CINEMA !

Posté par sandrine66 à 02:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2009

OMAR ET FRED

un SAV à pleurer de rire !

Posté par sandrine66 à 12:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2009

sbc

Posté par Marie5188 à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2009

Vienne 2007

Wien

Il suffit de faire abstraction du logo pour avoir une jolie photo !

Posté par sandrine66 à 23:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Fernando Pessoa

« Reconnaître la vérité comme vérité, et en même temps comme erreur ; vivre les contraires, sans les accepter ; tout sentir de toutes les manières, et n’être à la fin rien d’autre que l’intelligence de tout - quand l’homme s’élève à un tel sommet, il est libre comme sur tous les sommets, seul comme sur tous les sommets, uni au ciel, auquel il n’est jamais uni, comme sur tous les sommets. »

Fernando_Pessoa

Le Berger

Je n'ai jamais gardé de troupeaux,
Mais c'est vraiment tout comme.
Mon âme ressemble à un berger,
Elle connaît le vent et le soleil
Et marche la main dans la main avec les Saisons,
Poursuivant son chemin et regardant.
Toute la Paix de la Nature sans les hommes
Vient s'asseoir auprès de moi.
Mais je suis triste comme l'est un coucher de soleil
Pour notre imagination,
Lorsqu'au fond de la plaine le temps fraîchit
Et que l'on sent la nuit entrer
Comme un papillon par la fenêtre.

Fernando PESSOA

un des plus grands poètes du siècle dernier

Posté par sandrine66 à 23:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

SBC

Posté par Marie5188 à 16:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2009

Aung San Suu Kyi

aung_san_suu_kyi

«La vérité, la justice et la compassion sont souvent les seules défenses contre le pouvoir impitoyable»

Posté par sandrine66 à 19:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 octobre 2009

Une pièce, une histoire

sb

Un frère et deux sœurs se retrouvent le temps d’un week-end dans la maison où ils ont grandi.

De vieilles rancœurs en sarcasmes ironiques, ils font une série de découvertes qui va semer le doute sur leur histoire familiale.

Mais à quoi se raccrocher, quand la seule personne qui détient les réponses perd la mémoire ?

SB

bellecour

Benjamin BELLECOUR

rachel_arditi

Rachel ARDITI

Posté par Marie5188 à 18:18 - QU'EST-CE-QU'ON ATTEND ? - Commentaires [0] - Permalien [#]