-->

Sarah Biasini comédienne

Sarah Biasini, une comédienne de talent.

21 août 2010

Festival de Carcassonne

C 'était quasiment complet, pour la représentation, dans la cour du Château comtal, de la première création de Salomé Lelouch (la fille de Claude), "Qu'est ce qu'on attend". Sur scène : un décor dépouillé. L'atelier d'un peintre aujourd'hui en maison de retraite, et qu'on imagine peu fortuné. Ses trois enfants se sont donné rendez-vous pour faire l'inventaire de ses toiles. Mais au lieu de "préparer l'avenir" , le trio, aux parcours et aux tempéraments bien opposés, se met à ressasser le passé. Il y a "la seule" qui a réussi le bac et qui fait carrière. Marie, la dévouée mère au foyer interprétée par Sarah Biasini (la fille de Romy Schneider) ; et enfin le fils, plutôt poète désargenté, dont chacune des deux femmes souhaiter ait avoir "dans son camp". Ces retrouvailles vont donner lieu à des reproches et à des disputes. L'une voyait trop peu son père ; l'autre recevait trop de cadeaux de sa part... Au fil de la pièce, surprises et révélations fusent ; les secrets de familles surgissent, attisant encore plus les rapports difficiles. Le jeu des acteurs a rapidement conquis le public. Quant à la trame de la pièce, certains ont pu l'imaginer transposée au sein de leur propre famille. Une première création réussie pour Salomé Lelouch.

festival_carcassonne

http://www.lindependant.com/

Posté par Marie5188 à 19:06 - QU'EST-CE-QU'ON ATTEND ? - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 février 2010

le 16 février dernier

1602

l'acteur BERTRAND COMBE remplaçait ce jour-là BENJAMIN BELLECOURT

" Salomé Lelouch écrit, entre humour et tendresse, une comédie sensible et douce-amère avec des rebondissements inattendus et la révélation progressive de l'imbroglio d'une famille bizarrement recomposée. C'est très bien joué, avec justesse et sensibilité. Un spectacle intimiste qui suscite émotion et intérêt".

TELERAMA

sb004

Posté par sandrine66 à 17:22 - QU'EST-CE-QU'ON ATTEND ? - Commentaires [1] - Permalien [#]

Critique La Théâtrotèque

Qu'est-ce qu'on attend pour se faire la tête, qu'est-ce qu'on attend pour avoir une vie sinueuse, la vie est bête, ma soeur est une chieuse, qu'est-ce qu'on attend pour se faire la tête... Ah la famille ! Une mise en bière gouleyante autour d'une tablée, mousseuse jusqu'au ras de la vie, la bouche suintante de propos acerbes et vils, la rancœur salivée à satiété. Postillons ad vitam post aeternam. De leur vivant, les enfants mettent leurs parents plus bas que terre. Quand père et mère décèdent, les mêmes enfants les montent aux cieux en leur jetant des louanges. Alléluia. Il en est ainsi du tableau peint par Salomé Lelouch, dressé sur le chevalet de la scène du Ciné 13 Théâtre. Le décor, les murs couverts d'un papier dépeint par les rides du temps, une table à roulettes qui convie les hôtes à ne pas y poser le coude, un jumelage de chaises et de tabourets aux essences de formica d'antan. La table, avec ses roulettes, draine une vie semée de miettes. Miettes de vie grignotées par les remords, les mensonges, les incertitudes, il n'en demeure pas moins qu'elles vont susciter débats filés à en découdre une vérité qui ne tient qu'à... plusieurs coups de sonnettes à la porte d'entrée. Alors, qu'est-ce qu'on attend pour écouter cette famille se déchirer, se révolter, s'adorer, se révéler ? La musique un rien bruyante à vous réveiller un mort, à vous dévoiler le frère. Le frère, sans s, masculin est très singulier. Dans la vie, il n'a pas grand-chose à vaquer. Ses préoccupations, elles l'occupent à se préoccuper de ce qu'il n'a pas. L'exercice est périlleux car il requiert une grande souplesse psychologique. A propos, il s'appelle Laurent, le frère. Une sœur, avec un S majuscule, car elles sont deux, dont une qui en vaut bien deux, à moins qu'elle ne soit seule si... Fiat lux divine, pas exactement. Ludivine lui convient davantage, prénom composé de quatre consonnes et quatre voyelles. Déjà tout un programme à écrire et surtout à comprendre. Cette sœur ne porte pas le voile de l'impudeur, peut-être celui du déshonneur. A voir. L'autre sœur, avec un s minuscule, comme singulièrement pas satisfaite de sa vie, la sotte en quelque sorte. Marie, pleine de doute, bénie-nous de supporter tes railleries, tes colères, tes coups de gueule, tes... Arrête de râler, montre-toi Marie dans un jour Saint avec un grand s, synonyme de satisfaction, sourire et sérénité. Qu'est-ce qui unit Laurent, Ludivine et Marie à se retrouver le temps d'un inventaire dans la maison familiale. Le père perdant progressivement la mémoire se retrouve placé dans une maison spécialisée. Amen, ite missa est, grand temps est venu de se partager les toiles peintes par papa parti par ici. Tableaux de famille classique vus et revus au moment de mettre au point une mécanique informe et grinçante du partage des biens des parents, humainement considérés des cédés pour compte, le compte des ayant droits Progéniture & Co et légalement pas sur les comptes du notaire. Si sous, il y a à chaparder, les dessous sentent la vilénie. La trame de la pièce mise en scène par Salomé Lelouch raconte bien la mise en pièce des liens familiaux désactivés dans la relation frère-sœurs. Ludivine, une foutue personnalité, égoïste à se jalouser elle-même de ses propres biens, misère et décadence de la jeunesse au compte bancaire suant les intérêts. Le mensonge en crédit, taux d'intérêt très élevé pour les bassesses inavouées, le doute s'ajoute avec les agios de l'impertinence et de l'insolence. Ludivine, la fille de sa mère, mais laquelle Edith ou l'Autre enceinte au moment d'un suicide inconsciemment voulu au volant de son auto, sur les tournants tracés par la vie. L'intrigue, un épilogue hitchcockien, qui de Marie ou de Laurent cherchera à ne pas connaitre la vérité sur le fabuleux destin de Ludivine en proie à un doute de filiation. Ludivine, elle-même peut-être refusera-t-elle de connaitre son passé pour mieux se cerner aujourd'hui. Qu'est-ce qu'on attend est une comédie dramatique dont l'accent porte essentiellement sur les relations familiales, les histoires du passé longtemps cachées sous le couvert du mensonge, une honte qui voile le masque d'une vie dévolue à un ordinaire, celui de bien des gens ordinaires. Laurent, Marie et Ludivine, nous les avons déjà croisés ici ou là dans une conversation, au sein de notre famille, chez des amis. Ces trois comédiens apportent le témoignage d'un testament non livrable en l'état. Sujet explosif surveillé par l'œil du cyclone et non du cyclope, car qui dit partage des biens, dit bien voir les choses qui reviennent et pas toujours de droit ; surtout quand la famille file de travers. La pièce s'écoute avec intérêt, le récit est juste, juste un peu trop longs sont certains passages qui s'avèrent ennuyeux, comme peut l'être la lecture d'un acte notarié, le mot pompeux. Le public a apprécié ce spectacle, les comédiens tout sourire ont salué la salle. Qu'est-ce qu'on attend est une création, cela tend à se raréfier sur la place du marché théâtral, alors profitons-en. La vie ne se gagne pas en jouant au loto, la famille n'est pas une cagnotte qu'on partage comme pourrait l'être un paquet de caramels mous.

Philippe Delhumeau

SB

source : http://www.theatrotheque.com/web/article1698.html

Prolongation de la pièce jusqu'au 21 mars

Posté par Marie5188 à 00:39 - QU'EST-CE-QU'ON ATTEND ? - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2010

France 2

Kesce

Les filles du Ciné 13 avec le chroniqueur de Télématin Jean-Philippe Viaud

Posté par sandrine66 à 23:07 - QU'EST-CE-QU'ON ATTEND ? - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2010

Texte de la pièce

qu_est_ce_qu_on__attend

Un Festen en plus light pour une comédie sulfurique…

Pendant que le père, peintre de renom, s’éteint à feu doux, dilué dans sa maladie d’Alzheimer galopante, les trois enfants décident de se retrouver dans la maison de campagne pour faire l’inventaire de ses toiles mais aussi de leur vie. Derrière les tableaux se cachent des secrets de famille qui vont faire de ce week-end familial un creuset de révélations qui finiront par tisser de nouveaux liens plus solides entre le frère et les deux sœurs.

Pourquoi attendre pour lire cette pièce à tiroirs qui s’ouvrent avec finesse pour délivrer une vérité sur des rapports de famille pleins d’interférences. Le trio fonctionne sous tension et les répliques assassines amuseront plus d’un adepte des réunions de famille. La pièce sonne juste, le rythme cavale dans un allegro malicieux, les faux-semblants tombent, l’émotion déboule au coin d’une confidence. Salomé Lelouch pianote avec subtilité sur une partition truffée de pièges pour ne pas basculer dans le cliché facile. Si vous avez envie de découvrir la pièce sur les planches, elle se joue jusqu’au 14 février (pour une St Valentin réussie) au théâtre Ciné 13.

Qu’est-ce qu’on attend ?
Editions L’œil du prince
Publié par Ange Lise dans Cyclorama le 04 jan 2010

Posté par sandrine66 à 16:06 - QU'EST-CE-QU'ON ATTEND ? - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 décembre 2009

Soir 3 (25 décembre)

sb

Posté par Marie5188 à 17:39 - QU'EST-CE-QU'ON ATTEND ? - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 décembre 2009

Radio Campus Paris

29 décembre oblige, Star(t) se met sur son 31.
Une émission spéciale en public (ou presque) qui va te donner envie de sortir… Et pas n’importe où ! Au programme : un petit théâtre à Montmartre, une galerie d’art contemporain au coeur du Marais et un club branché où il faut se montrer, avec deux jeunes talents - Salomé Lelouch et Julien Labrousse - qui ont choisi d’en mettre d’autres en avant.

Salomelelouch SALOME LELOUCH, directrice de théâtre. D’abord comédienne, aujourd’hui metteur en scène, Salomé Lelouch est depuis 6 ans directrice du "Ciné 13 Théâtre" à Montmartre, un petit théâtre qui programme essentiellement de jeunes troupes de comédiens. Avec actuellement à l’affiche, un spectacle burlesque "Les Loupiottes de la ville" et la première pièce qu’elle vient d’écrire : "Qu’est-ce qu’on attend ?" avec Sarah Biasini, Rachel Arditi et Benjamin Bellecour.

Posté par sandrine66 à 19:44 - QU'EST-CE-QU'ON ATTEND ? - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2009

PROLONGATIONS

La pièce QU'EST-CE QU'ON ATTEND est prolongée jusqu'au 14 février. Cela vous permettra de la voir, si ce n'est déjà fait ou de la revoir. Bravo pour ce succés mérité !

Posté par sandrine66 à 01:48 - QU'EST-CE-QU'ON ATTEND ? - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 décembre 2009

Télématin

keskonatan

Posté par Marie5188 à 12:29 - QU'EST-CE-QU'ON ATTEND ? - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2009

Secret de famille

qu_est_ce_qu_on_attend

Deux sœurs et un frère dans une bulle du temps : un moment isolé, dans la maison même où ils ont passé leur enfance et ils ont le loisir de reconsidérer, comme malgré eux, leurs relations et leur vie. Car la personne qui fait office de lien et de mémoire, le père, a été hospitalisé et n’a plus sa tête. Le frère n’a jamais été très actif et entreprend le dialogue avec une sœur compréhensive qui a suivi la voie classique du mariage et de la maternité et l’autre sœur, plus fermée et plus femme d’affaires. La palabre grince et se libère. Ils parlent d’« organiser l’avenir » mais c’est le passé qui leur saute à la gorge. Car ils découvrent qu’ils n’ont pas tous la même connaissance de la vie familiale – des aventures de leur père, surtout - et que les fragments de vérité que chacun possède se contredisent ou révèlent à l’un ou à l’autre des secrets bien cachés. Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?, disait la chanson de Ray Ventura qu’ils écoutaient enfants. Qu’est-ce qu’on attend pour brasser la vie à pleines mains et en finir avec nos petites prudences ? s’interroge Salomé Lelouch. C’est une première pièce, un peu timide, mais séduisante par sa modestie même. La comédienne Salomé Lelouch, qui ne joue pas dans son spectacle, a un vrai don d’écrivain. Les mots sont justes, la soirée frémit à cuisson douce, avec des rebonds, des surprises, des blessures, des griffures. Cette joliesse caustique se retrouve dans l’interprétation de Sarah Biasini, au charme songeur, Rachel Arditi, en lignes brisées, et de Benjamin Bellecour, en pâte feuilletée. On y entend la rumeur de la vie comme dans les spirales d’un coquillage.

webthea.com

Posté par Marie5188 à 13:21 - QU'EST-CE-QU'ON ATTEND ? - Commentaires [0] - Permalien [#]