-->

Sarah Biasini comédienne

Sarah Biasini, une comédienne de talent.

24 juillet 2018

Lecture pour la rentrée

couv

 

Le 12 septembre prochain, sortira une réédition du livre ROMY de Jean-Pierre Lavoignat contenant un entretien avec Sarah Biasini. C'est l'occasion de découvrir ce bel ouvrage et de rendre hommage à cette actrice qui aurait eu 80 ans le 23 septembre.

Les éditions Flammarion rééditent ce livre sorti en avril 2012. Illustré d’un peu plus de 300 photos, il raconte l’itinéraire de l’actrice et de la femme de passion qui, au-delà de l’écran a su toucher les spectateurs au cœur.

 

L'argument : "Nous voulons que ce livre soit à la hauteur de ce qu’a été Romy Schneider, de ce qu’elle est, de ce qu’elle représente. Nous voulons que les lecteurs soient bouleversés par sa grâce et sa beauté, par la vie qui se dégage d’elle malgré les drames qui l’ont frappée, par l’évidence de son talent, par la richesse de son parcours et de ses rencontres. Nous voulons la montrer belle, vivante, contemporaine." Jean-Pierre Lavoignat.

 

Ce 23 septembre 2018, Rosemarie Magdalena Albach-Retty, plus connue sous le nom de Romy Schneider aurait été 80 ans si la vie lui en avait laissé le temps. En proie à toutes les contradictions, celle qui fut l’actrice européenne la plus célèbre et la plus aimée des années 70 ne parvint jamais à se départir de ce Luchino Visconti appelait « le spleen germanique ». Entre éclats de rire et tragédies profondes, la longue (10 pages) préface de l’auteur résume avec une justesse émouvante son existence fracassée, tandis qu’une interview pleine d’humour et de tendresse de Sarah Biasini, sa fille, nous parle de la Romy intime.
Cet ouvrage est essentiellement composé de clichés noir et blanc, souvent inédits. Les premiers datent des années 50 à Mariengrund pour Noël, à Rome avec Visconti ou Carlo Ponti, au Festival de Cannes en 1959 où vêtue d’une robe digne de Sissi, elle pose en compagnie de cette mère si controversée que fut Magda Schneider. Puis arrivent les années Delon avec les images d’un Alain attentif lors de vacances d’hiver à Megève ou protecteur au moment des retrouvailles à l’aéroport de Nice, juste avant le tournage de La piscine, suivies de celles du bonheur familial entre Harry Meyen et leur fils David, puis Daniel Biasini et leur fille Sarah qui nous réjouissent d’une Romy radieuse mais dont le regard empreint de sérénité se teinte déjà de mélancolie. Une série de portraits magnifiques viennent affirmer sa maturité et sa gravité. Enfin, des photos extraites de sa filmographie nous transportent de la jeune ingénue de Sissi à cette héroïne multiplement déchirée de La passante du Sans-Souci sans oublier ces rôles de femme libre et déterminée que lui a offert Claude Sautet avec l’indétrônable César et Rosalie mais aussi grâce à Max et les ferrailleurs, Une histoire simple ou Les choses de la vie, sans oublier ses intonations criantes de vérité de L’important, c’est d’aimer d’Andrzej Zulawski et sa beauté parfaite dans La piscine de Jacques Deray.
Même s’il est vrai que les étoiles cinématographiques ne meurent jamais, ce recueil soigné reste une belle occasion de se remémorer avec bonheur le parcours d’une artiste jusqu’à présent inégalée. Entre nostalgie et imagination, la vision de ces clichés si parlants parvient même à nous sussurer à l’oreille le ton si particulier de sa voix qu’un léger accent allemand rendait si étonnamment sensuelle.

 

 

Posté par sandrine66 à 13:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Enthousiasme

    Un bel ouvrage d'une agréable lecture, publié à l'occasion de l'exposition consacrée à Romy à Boulogne Billancourt en 2012, ville où les studios de Boulogne ont miraculeusement survécu à la spéculation immobilière (contrairement à ceux de Billancourt , où l'écluse du canal Saint Martin avait été à l'époque reconstituée pour Hôtel du Nord...). Une exposition remarquable qui m'avait permis de redécouvrir Romy, pour laquelle je m'étais enthousiasmé étant jeune...
    On peut cependant y lire une expression froide et distante, se mettre " en pilote automatique " quand quelqu'un vous adresse la parole...Une expression qui évoque la déshumanisation de la machine, l'absence de sentiment des robots tels qu'ils apparaissent aussi dans de grands films comme Les Temps Modernes...

    Posté par Lionel Favier, 27 juillet 2018 à 11:55
  • Icônes

    Icônes : tel est le titre de l'exposition photos à Noirmoutier en l'île, consacrée aux icônes du cinéma, dont Romy Schneider dans La Piscine, et accompagnée de ce beau catalogue réédité aujourd'hui. Noirmoutier, c'est bien sûr aussi César et Rosalie...

    Posté par favier lionel, 12 septembre 2018 à 12:11

Poster un commentaire